Views
3 years ago

Maintenance & Entreprises n°653

  • Text
  • Maintenance
  • Entreprise
  • Solutions
  • Mars
  • Avril
  • Drones
  • Formation
  • Permet
  • Ainsi
  • Afin
  • Trait
  • Coupe
La maintenance en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie : de l'aéronautique à l'énergie p.19

TERTIAIRE PRÉVENTION ET

TERTIAIRE PRÉVENTION ET PROTECTION CONTRE L’AMIANTE ET LES PARTICULES FOURNISSEUR 3M et Lapro Environnement : de l’aspirateur aux EPI Groupe de technologie diversifié, 3M utilise la science de manière collaborative pour améliorer la vie quotidienne. Il propose une gamme importante de produits afin de répondre aux besoins en matière de protection individuelle. Depuis plus de 22 ans, Lapro Environnement est le spécialiste de la distribution et la location d’équipements et de consommables utilisés pour les travaux de désamiantage et le retrait d’autres polluants. Entretien. ©DR ©DR Martial Bouvin, chef de marché Industrie lourdes, énergie nucléaire, retrait d’amiante de 3M. Aspirateur à filtration absolue Lapro CP10 Changepac. ©DR Pierre Hugounet, responsable marketing & développement de Lapro Environnement. MAINTENANCE & ENTREPRISE : QUELS SONT LES ENJEUX DE PROTECTION CONTRE L’AMIANTE ET LES AUTRES PARTICULES DANS L’ACTIVITÉ DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE ? Martial Bouvin : Ces enjeux sont toujours les mêmes. Avoir un niveau de protection maximum en s’assurant que sa protection individuelle apporte le bon niveau de protection lors des expositions. Pour cela, il est essentiel de fabriquer des équipements confortables et simples à porter puis que l’utilisateur suive les recommandations d’utilisation et d’entretien. Pierre Hugounet : Les mêmes que ceux dans le BTP : la protection des salariés qui sont amenés à travailler au contact de matériaux, de pièces ou de machines susceptibles de contenir de l’amiante. L’amiante n’a pas seulement été utilisé abondamment pendant des décennies dans le bâti, mais également dans une multitude d’équipements ou de machines industrielles (freins, joints, etc.). Toutes ces personnes répondent de la Sous-Section 4 du Code du Travail (« travaux et interventions sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante ») et doivent donc réglementairement être formées aux travaux en présence d’amiante et savoir comment intervenir en étant protégées et comment protéger l’environnement. On rappellera que l’amiante est la première cause de maladie professionnelle en France. « On rappellera que l’amiante est la première cause de maladie professionnelle en France. » Pierre Hugounet 62 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°653 • Mars - Avril - Mai 2019

PRÉVENTION ET PROTECTION CONTRE L’AMIANTE ET LES PARTICULES TERTIAIRE M&E : QUELLES SONT VOS NOUVELLES SOLUTIONS DE PROTECTION CONTRE L’AMIANTE ET LES AUTRES PARTICULES DESTINÉES AUX INDUSTRIELS ? M.B. : Toujours à l’écoute des besoins des porteurs, 3M innove constamment pour proposer des EPI 1 plus confortables et ergonomiques. Actuellement, nous cherchons à renforcer l’existant avec l’intégration de batteries nouvelles générations (moins lourdes et plus robustes) et en proposant des équipements plus légers, d’une meilleure longévité, plus simples d’entretien et des outils simples et autres EPI qui permettent de réduire les incompatibilité de certains EPI ou encore de simplifier la traçabilité des équipements. P.H. : Nous avons développé une gamme d’aspirateurs à filtration absolue spécifiquement conçus pour les interventions dans le cadre de la Sous-Section 4, les appareils à technologie Changepac. Ces aspirateurs disposent d’une cartouche étanche, jetable, contenant sac à déchets et filtre absolu. Non seulement le risque d’exposition aux poussières contaminées lors du changement de sac est réduit à néant (c’est une opération extrêmement risquée avec des émissions massives de poussières au moment même où le sac est fermé, la réglementation exige donc qu’elle ne puisse uniquement être effectuée en salle blanche ou en zone de travail confinée) du fait même de cette barrière étanche entre l’opérateur et l’amiante, mais en plus leur maintenance annuelle réglementaire est considérablement simplifiée ; pour un gain de temps et une baisse de coût drastique. « 3M est bien plus qu’un simple fournisseur d’EPI, car nos équipes accompagnent les clients de différentes manières notamment à travers le programme Science of Safety, qui offre une expérience complète aux porteurs. » Martial Bouvin M&E : QUELS SONT LEURS ATOUTS PAR RAPPORT À CEUX DE VOS CONCURRENTS ? M.B. : Les atouts sont, avant tout, la relation avec les désamianteurs et le temps passer à les écouter pour faire évoluer nos protections. 3M est bien plus qu’un simple fournisseur d’EPI, car nos équipes accompagnent les clients de différentes manières notamment à travers le programme Science of Safety, qui offre une expérience complète aux porteurs. Il leur permet de comprendre pourquoi ils se protègent et ensuite, de bien choisir, porter et entretenir leurs équipements. P.H. : Sécurité des utilisateurs inégalée, facilité d’utilisation hors pair, maintenance annuelle radicalement simplifiée, coût d’exploitation réduit. M&E : QUELS SONT LES CRITÈRES DE CHOIX DE CES SOLUTIONS PAR VOS CLIENTS ? M.B. : Le prix est un des éléments mais entrent dans ces critères, la disponibilité des produits, la fiabilité liée à l’intervention en milieu de chantiers de retraits d’amiante par exemple et l’assurance que le niveau de protection sera le bon. P.H. : La sécurité et la simplicité d’utilisation, le bon fonctionnement de tout équipement « amiante » devant légalement être contrôlé annuellement. M&E : QUELS CONSEILS PRATIQUES SUR LA PROTECTION POUVEZ-VOUS DONNER ? M.B. : De bien lire les notices d’utilisation, car bon nombre de dysfonctionnement sont liés à des habitudes d’utilisations en écart avec les règles de bonne utilisation. P.H. : L’amiante est partout, y compris pour des opérations simples et en apparence anodines, les opérateurs ne devraient jamais négliger de porter une protection respiratoire et d’effectuer certaines opérations à risque dans les règles. M&E : QUELS SONT LES POINTS DE VIGILANCE DANS LA PROTECTION CONTRE L’AMIANTE ET LES AUTRES PARTICULES ? M.B. : La protection de chaque travailleur est essentielle. L’ajustement des pièces faciales de protection doit être testée par chaque intervenant avant chaque intervention ainsi que le débit d’air de la ventilation assistée si cette solution est utilisée. P.H. : La loi prévoit que les salariés concernés par le risque amiante – entre 1 à 2 millions rien que dans le BTP – soient formés aux bonnes pratiques face à ce risque. Il reste une très large majorité de travailleurs qui n’a pas encore été formée et qui ignore les risques qu’elle encourt. ● Propos recueillis par Valérie Brenugat 1. Équipement de protection individuelle. MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°653 • Mars - Avril - Mai 2019 I 63

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com