Views
3 years ago

Maintenance & Entreprises n°653

  • Text
  • Maintenance
  • Entreprise
  • Solutions
  • Mars
  • Avril
  • Drones
  • Formation
  • Permet
  • Ainsi
  • Afin
  • Trait
  • Coupe
La maintenance en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie : de l'aéronautique à l'énergie p.19

MAINTENANCE EN RÉGIONS

MAINTENANCE EN RÉGIONS PÉTROLIER Total : un client d’Incitius Software dans l’exploration et la production La branche Exploration-Production mène les opérations d’exploration, de développement et de production de pétrole et de gaz naturel de Total. Après avoir présenté son parcours, Jean- Christophe Chaix, Ingénieur Senior Méthode Grands Arrêts de Total partage son expérience avec Incitius Software. Bilan MAINTENANCE & ENTREPRISE : DANS QUELLE BRANCHE TRAVAILLEZ-VOUS CHEZ TOTAL ? M&E : COMMENT LA MISSION DE GESTION DES GRANDS ARRÊTS S’EST-ELLE DÉROULÉE ? Jean-Christophe Chaix : Oil & Gas Exploration Production. M&E : QUELLE EST VOTRE LOCALISATION ? J.C.C. : Nous sommes situés dans le centre scientifique et technique Jean Feger à Pau. M&E : QUEL EST VOTRE PARCOURS ? J.C.C. : J’ai 22 ans d’expérience professionnelle chez Total. J’ai commencé comme opérateur dans la branche raffinage distribution, puis j’ai changé de branche pour l’exploration production (EP) au département maintenance de l’usine de Lacq dans le Sud-Ouest de la France, avant d’enchainer divers expatriations sur des postes opérationnels en famille et en rotation sur site (Angola, Congo, Russie). Revenu à Pau, je travaille aux services centraux de l’exploitation de l’EP. Je m’occupe de méthodes Grands Arrêts et Fabric Maintenance , et de l’assistance aux filiales dans ces domaines. M&E : POURQUOI AVEZ-VOUS FAIT APPEL À INCITIUS SOFTWARE ? J.C.C. : Nous avons sollicité cette société afin de répondre à une problématique de documentation pour la préparation des grands arrêts au Congo. Nous recherchions une solution simple et pragmatique pour fédérer la préparation d’arrêt de façon exhaustive. M&E : QUELS ÉTAIENT VOS CRITÈRES DE CHOIX DE PRESTATAIRE ? « Nous recherchions une solution simple et pragmatique pour fédérer la préparation d’arrêt de façon exhaustive. » J.C.C. : De façon itérative, par touche successive. Une première mission pour définir le besoin, puis présentation de l’outil et développement conjoint. La formation de Key User dans notre entreprise a permis de faciliter l’intégration, la communication et le débogage avec le développeur Incitius. M&E : QUELLES ÉTAIENT LES PROBLÉMATIQUES ? J.C.C. : Le traitement des données, pour nourrir l’outil développé, l’intégration dans notre réseau informatique, la gestion des utilisateurs. M&E : QUELS ONT ÉTÉ LES RÉSULTATS ? J.C.C. : Une base de données, avec des outils pour notre préparation d’arrêt. Une stratégie de communication, pour la montée en puissance de la base donnée au fur et à mesure de l’avancement de la préparation du projet, et la réception des documents traité par Incitius. M&E : SUR QUELS POINTS FAUT-IL ÊTRE VIGILANT ? J.C.C. : Sur l’aspect pragmatique, intuitif et la facilité d’utilisation, en gardant toujours en mémoire l’utilité des fonctions développées. Si on développe au siège, au bureau en équipe support, une solution qui ne sera pas utilisée, dans la finalité, ça ne sert à rien et ça coute de l’argent au client. Il ne faut pas négliger non plus l’aspect intégration dans le réseau informatique de la société, donc l’interface entre le client qui est un technicien et son support informatique avec les règles de gestion qui en découlent. ● J.C.C. : Voici mes raisons : expérience dans la préparation d’arrêt, petite structure, et adaptative à notre besoin. Propos recueillis par Valérie Brenugat 34 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°653 • Mars - Avril - Mai 2019

MAINTENANCE EN RÉGIONS ©DR Le centre possède 5 avions dont 1 DC 9. NOUVELLE AQUITAINE IMA : des formations en plein envol L’Institut de Maintenance Aéronautique (IMA) dépendant de l’université de Bordeaux propose un ensemble de formations dans la maintenance et la gestion du cycle de vie pour les secteurs industriels de l’aéronautique et des transports qui s’appuie sur 2 sites : le campus de Mérignac et celui de Talence. Après avoir présenté les particularités de l’Institut, Olivier Puissant, responsable plateforme aéronautique de l’Université de Bordeaux explique les projets de développement de cet établissement. Focus MAINTENANCE & ENTREPRISE : QUELLES SONT VOS FORMATIONS SUR LA MAINTENANCE AÉRONAUTIQUE ? Olivier Puissant : L’IMA assure des formations de l’enseignement supérieur post BAC : licence Pro, Master Maintenance Aéronautique (unique en France), Master Maintenance Aéronautique International (AESOP : Aero System Operations). Bientôt, nous aurons une école d’ingénieurs. Ces diplômes sont proposés en formation initiale et continue pour certains cursus (Master Support Client et AESOP). Tous ces contenus sont développés en formation continue en fonction des besoins des industriels. La licence professionnelle Maintenance Aéronautique forme les étudiants aux métiers de la maintenance des systèmes aéronautiques tant au niveau technique qu’au niveau organisationnel. Le Master en Ingénierie IMSAT (Ingénierie et Maintenance des Systèmes pour l’Aéronautique et les Transports) est une formation de cinq ans aux métiers liés au cycle de vie dans l’aéronautique et les transports. Le double diplôme AESOP Master of Engineering et Diplôme Universitaire est dispensé en anglais (1 semestre aux Etats-Unis à Cincinnati et 1 semestre en France à Bordeaux). Cette formation est innovante à la fois par son contenu qui permet aux apprenants d’acquérir la double culture aéronautique américaine et européenne, mais également par sa forme sous forme de modules d’1 ou 2 semaines qu’il sera possible de suivre de façon indépendante à terme. Le master Support Client en formation continue concerne les métiers de l’encadrement et de la gestion de la maintenance aéronautique. Il permet à des personnels de l’industrie ayant une expérience de plusieurs années, de reprendre un cursus qualifiant dans l’aéronautique leur permettant de prendre des postes ©DR Olivier Puissant, responsable plateforme aéronautique de l’IMA. de responsabilités. Par ailleurs, des Validations des Acquis de l’Expérience (VAE) peuvent être réalisées au niveau des mastères 2 et Licence Pro. Cela permet à une personne ayant une expérience professionnelle d’obtenir une licence professionnelle en maintenance aéronautique via le dossier VAE. Ainsi, une trentaine de personnes ont déjà réalisé cette démarche, notamment des anciens militaires. Les besoins en maintenance aéronautique sont, en effet, très importants. En outre, l’Institut est en train de se développer et de doubler son nombre d’étudiants (800). Après avoir révisé toute l’offre en formation initiale, notre objectif est de développer toute la formation continue en consacrant des investissements importants. Pour cela, nous travaillons avec des partenaires avec lesquels nous développerons la formation continue en mettant à profit nos installations uniques. M&E : QUELLE EST VOTRE LOCALISATION ? O.P. : L’IMA est situé dans la zone aéropor- MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°653 • Mars - Avril - Mai 2019 I35

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com