Views
4 months ago

Maintenance & Entreprise n°661

Dossier : Spécial Hauts-de-France p. 28

PRATIQUE NETTOYAGE,

PRATIQUE NETTOYAGE, HYGIÈNE ET MULTISERVICES © DR Pour créer un lieu de travail plus hygiénique, il faut comprendre la science qui se cache derrière l’essuyage des surfaces. rement fermé. En outre, le système offre une plus grande praticité puisqu’il est mobile ou fixé au mur à l’endroit ou à l’envers pour un meilleur rangement. Compte tenu du contexte, de nouveaux défis et critères pour le choix des solutions d’hygiène et de nettoyage sont à prévoir : gérer les nouvelles procédures et les nouveaux protocoles de contrôle des infections, équilibrer des budgets plus serrés et des effectifs réduits et donner la priorité à l’hygiène des clients et du personnel. DES GESTES ESSENTIELS devriez aussi fournir du désinfectant (contenant au moins 60 % d’alcool) pour les mains dans les autres zones très fréquentées telles que les entrées, les couloirs, les salles de pause et les zones de production. » Elle ajoute « Pour contribuer efficacement à favoriser une bonne hygiène au travail, il est primordial de nettoyer et de désinfecter fréquemment certains endroits. Votre attention ne doit pas se porter uniquement sur vos bureaux, mais également sur les salles communes, les équipements partagés et les objets fréquemment touchés tels que les boutons d’ascenseurs et les rampes d’escaliers. » Le fait de désinfecter plusieurs fois par jour ces surfaces, à l’aide de produits aux normes UE, contribue grandement à améliorer l’hygiène sur le lieu de travail. Ainsi, Kimberly-Clark Professional propose des essuyeurs ou des lingettes nettoyantes jetables comme alternatives plus hygiéniques aux chiffons ou aux serviettes réutilisables. Il offre également des essuyeurs désinfectants préimprégnés pour les surfaces non poreuses et un système de lingettes à sceau hermétique pour les tâches difficiles. En plus du lavage des mains et de la désinfection des surfaces, il est devenu essentiel de planifier et de préparer ses installations dans les domaines suivants : distanciation physique dans la mesure du possible, port du masque par les employés et les visiteurs, technologie et processus sans contact et mise à jour des protocoles de programmation, de réunion et de pause. Parmi les nombreuses mesures que Kimberly-Clark Professional peut mettre en place pendant cette période de crise sanitaire, deux gestes importants sont aujourd’hui plus essentiels que jamais : se laver les mains et désinfecter les surfaces. Ces mesures simples peuvent contribuer grandement à réduire la propagation des microbes et créer un environnement plus hygiénique. Dans tout bâtiment, il existe de nombreux endroits où les mains sont en contact avec des microbes. Cela inclut les poignées de portes, les surfaces de travail, les comptoirs de salle de pause, la robinetterie, les distributeurs automatiques et les systèmes de pointage. Inès De la Monneraye conseille également : « Affichez des posters pour rappeler aux employés de se laver fréquemment les mains au moins 20 secondes, d’autant plus à ces occasions : au début ou à la fin du travail, après avoir utilisé les sanitaires, après avoir toussé, éternué ou s’être mouché, avant de manipuler de la nourriture et après manger et après avoir nettoyé ou jeté des déchets. Il est facile de mettre à disposition du savon et de l’eau dans les sanitaires et au niveau des éviers, mais vous © DR Désinfection des surfaces. En outre, de nombreuses sociétés ont modifié leurs pratiques en matière d’hygiène et mis en place des mesures préventives pour protéger leurs employés et leur productivité. Inès De la Monneraye cite : « L’exemple le plus courant est l’arrêt des sèche-mains et des solutions de séchage des mains textiles pour un passage à des solutions d’essuie-mains en papier. Certaines industries ont changé radicalement leurs pratiques, d’autres expérimentent encore des solutions temporaires afin de satisfaire les employés. Jusqu’à présent, les résultats démontrent que les employés se sentent plus en sécurité lorsqu’ils utilisent des essuie-mains en papier à usage unique qu’avec une solution de séchage des mains électrique ou textile et que les budgets restent stables pour une meilleure satisfaction des clients. ». Ainsi, Sanofi, PSA, laboratoires Servier, Veolia, Société générale via GSF et les villes de Guertzwiller et de Dijon, figurent parmi les clients de Kimberly-Clark Professional. ● Valérie Brenugat 12 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°661 • Mars - Avril - Mai 2021

NETTOYAGE, HYGIÈNE ET MULTISERVICES PRATIQUE TECHNIQUE Fuchs Lubrifiant France : du dégraissage à l’équipement de lavage Fuchs développe et fabrique des produits de dégraissage lessiviel et solvant destinés aux opérations de nettoyage pour de très nombreuses applications industrielles. De plus, il propose des équipements de lavage et une offre complète de prestations et services associés incluant la maintenance et le traitement des déchets. Focus. © DR Vincent Babok Chef de Produit Dégraissage et Protection Anticorrosion chez Fuchs Lubrifiant France. © DR QUELS SONT LES ENJEUX DU DÉGRAISSAGE DANS LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE ? Vincent Babok : Dans nos segments de marché traditionnel (métallurgie, mécanique et travaux des métaux), nous vendons nos produits et nos spécialités (produits d’usinage, huiles d’usinage, hydraulique, graisse, produits thermiques…). Par exemple, pour maintenir des centrales d’usinage ou des centrales lessivielles, nous proposons une gamme de produits de traitement : curatif pour la maintenance des fluides en service, d’installations de process (des antimousses, des releveurs de pH, des fongicides…). Il faut donc prévoir régulièrement des procédures de nettoyage et de détartrage pour les entretenir dans des conditions opérationnelles optimales. Elles sont généralement réalisées 1 fois par an pendant les arrêts (d’été et d’usine). On préconise, en effet, aux industriels de nettoyer et de détartrer leurs installations de dégraissage. Cette maintenance nécessite des produits spécifiques : alcalins forts pour nettoyer l’intérieur ou des produits acides comme les détartrants afin d’éliminer les dépôts minéraux et le tartre dans leurs installations. Mais il y a aussi le nettoyage courant de ces équipements. Par exemple, à chaque changement de série, les grands sous-traitants automobiles changent et démontent l’outil d’emboutissage. Ils doivent notamment nettoyer la presse et l’outil avant de le stocker jusqu’à la prochaine utilisation. En outre, la métallurgie, la verrerie et la plasturgie utilisent des moules qui doivent être nettoyés régulièrement. Donc en fonction de la taille, de la configuration du moule et des salissures rencontrées, les industriels ont des services de maintenance bien équipés avec La maintenance nécessite le nettoyage des équipements. des lignes de nettoyage et de dégraissage par ultrasons. Nous pouvons alors leur proposer des produits spécifiques pour le dégraissage, le décalaminage et le détartrage des moules. Par ailleurs, en usine et en logistique, les petites pièces sont stockées dans les bacs ou sur des palettes de manutention. Il faut pouvoir régulièrement les nettoyer avec des installations particulières ou des produits spécifiques. De plus, nos produits de nettoyage sont utilisés manuellement pour l’extérieur de tous les équipements et couvrent jusqu’au nettoyage des sols dans les ateliers, les entrepôts de stockage... Les services de maintenance intégrées ont souvent des zones de nettoyage dédiées avec des systèmes de haute pression. Il faut alors utiliser des produits spécifiques résistants à des hautes températures (80 à 100 °C) et de hautes pressions (100 à 110 bars) pour éviter trop de moussage. Donc il existe toute une gamme de produits autour du process (entretien, maintenance, rénovation, équipement, outillage…). Les sociétés de la maintenance peuvent alors effectuer de la rénovation et de l’entretien d’équipements dans leurs propres ateliers et chez leurs clients. Par ailleurs, les prestataires et les sous-traitants d’industriels MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°661 • Mars - Avril - Mai 2021I 13

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com