Views
2 years ago

Maintenance & Entreprise n°659

Dossier : Spécial Grand Est et Bourgogne Franche-Comté

PRATIQUE MAINTENANCE

PRATIQUE MAINTENANCE DANS L’INDUSTRIE MÉTALLURGIQUE SERVICE SMRI : de la mécanique à la robinetterie Implantée à Port-de-Bouc, à Martigues et à Toulon, SMRI fournit des services aux grands acteurs de l’énergie, de l’industrie et des infrastructures, en les accompagnant dans la maintenance de leurs installations afin d’en garantir durablement la sécurité et la performance. Ses métiers de prédilection sont la mécanique des machines tournantes, la robinetterie industrielle et l’usinage. Le point. Analyse vibratoire pour la maintenance prédictive. © DR © DR Pierre-Jean Blazewicz, directeur général de SMRI. La maintenance industrielle est une fonction stratégique des clients de SMRI 1 . Portée par de nombreuses évolutions technologiques et par l’obligation de diminuer les coûts de production, elle évolue constamment. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de bien réparer, mais davantage de prédire les pannes pour diminuer le TCO (Total Cost of Ownership) et maximiser la disponibilité de l’outil de production. Or, une étude de KPMG auprès de 220 industriels indique que la maintenance prédictive « est à la traîne » avec seulement 49% qui pratiquent ce type de maintenance. Pierre-Jean Blazewicz déclare à ce propos : « Le véritable enjeu me semble-t-il est d’accompagner nos clients dans cette voie, en s’appuyant sur des solutions innovantes telles que le cloud computing, le big data, l’internet des objets connectés et l’intelligence artificielle. En somme, il s’agit de réussir la 4 ème révolution industrielle ! Bien entendu, nous devons rester pragmatiques et ne pas oublier que la qualité des travaux de maintenance dépend essentiellement du savoir-faire des techniciens qui la pratiquent. Voilà 1. Société de Mécanique et de Robinetterie Industrielle. bien le second enjeu de la maintenance industrielle : développer l’attractivité de nos métiers, séduire et former de nouveaux talents. » SMRI présente deux services principaux : d’une part, la maintenance industrielle sous contrats pluriannuels à objectifs de résultats, et d’autre part, les arrêts d’entretiens majeurs d’usines. Dans les deux cas, elle met en œuvre ses spécialités telles que la réparation de machines tournantes, la robinetterie industrielle de haute technicité, l’usinage à haute valeur ajoutée et la métallisation robotisée. PÉRENNITÉ ET FORTE IDENTITÉ Pierre-Jean Blazewicz, directeur général de SMRI déclare cultiver deux facteurs différenciants : « Le premier, c’est notre volonté de favoriser la pérennité de nos activités par rapport à une rentabilité à court terme. Cela nous permet d’entretenir avec nos clients des relations qui s’inscrivent dans le temps. Cet ADN nous a été transmis par le Groupe Ponticelli frères dont nous sommes filiales, et qui fêtera ses cent ans d’existence l’an prochain. Le second, c’est notre identité de mécanicien. En effet, nous n’avons jamais cédé aux sirènes de la diversification métier, malgré les sollicitations de certains clients. Selon nous, c’est un facteur de dilution des compétences. En revanche, nous avons allongé notre chaîne de valeur en élargissant notre offre dans notre métier. De ce fait, nous sommes reconnus comme des spécialistes de la maintenance mécanique et cela bénéficie à nos clients qui recherchent de plus en plus une expertise dans ce métier. » 48 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°659 • Septembre - Octobre - Novembre 2020

MAINTENANCE DANS L’INDUSTRIE MÉTALLURGIQUE PRATIQUE © DR Un cas d’application en 3 points Une expertise digitalisée Le prix reste le critère de choix de ses clients prépondérant, en particulier dans le contexte économique incertain dans lequel nous nous trouvons. Le directeur général de SMRI note : « Malgré tout, une offre de prix concurrentielle n’a aucune chance d’aboutir si elle n’est pas associée à une offre technique solide et innovante. Ce faisant, au-delà du prix, le TCO devient peu à peu le critère de choix le plus utilisé par nos clients. » Enfin, la société sera présente au salon Petrochymia à La Halle de Martigues les 4 et 5 novembre prochains. Il est vrai que la société est également basée chez tous ses clients pour lesquels elle opère des contrats de maintenance pluriannuels, sur un périmètre géographique allant de Castres à Toulon, en passant par l’étang de Berre qui concentre une part importante de son activité. ● Problématique : réduire les temps de réparation des soupapes de sûreté à l’occasion des grands arrêts de maintenance, et éviter de transporter à l’extérieur des sites clients du matériel sensible à forte contrainte règlementaire. Solution : concevoir, fabriquer et opérer des containers ateliers mobiles afin de réaliser les opérations de révision et de tarage de soupapes de sûreté au plus près des installations de nos clients. Résultats : pour ses clients, des délais de réparation améliorés de 20 % et une sûreté accrue dans le processus de révision de ces matériels. Pour SMRI, cela représente de nouveaux marchés. Très demandés, les containers ateliers sont actuellement en Martinique pour un arrêt de maintenance dans une raffinerie programmé à l’automne 2020. Valérie Brenugat MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°659 • Septembre - Octobre - Novembre 2020I 49

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com