Views
1 year ago

Maintenance & Entreprise n°655

  • Text
  • Industriels
  • Industrielle
  • Ainsi
  • Entreprises
  • Consignation
  • Septembre
  • Solutions
  • Octobre
  • Entreprise
  • Maintenance
La maintenance du Grand Ouest p.20

MAINTENANCE EN RÉGIONS

MAINTENANCE EN RÉGIONS FOCUS ENTREPRISES Naval Group, un fleuron de l’industrie et de la maintenance en Bretagne et dans les Paysde-Loire Implanté dans plusieurs établissements à Brest, Lorient et Nantes, Naval Group a obtenu fin 2018 plusieurs contrats de maintien en condition opérationnelle. Ces contrats concernent le sous-marin lanceur d’engins Le Terrible, les frégates multi-missions (FREMM), les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) et les chasseurs de mines (CMT). L’occasion de revenir sur la place de la maintenance chez Naval Group, laquelle prend le chemin de la maintenance prévisionnelle. © DR Éric Balufin Directeur du site Naval Group de Brest. Le principal site de maintenance de Naval Group en Bretagne et Pays de Loire est Brest. Les activités de Naval Group à Brest concernent l’entretien et la modernisation des navires de surface de la Marine nationale (dont les frégates de premier rang type FREMM) et des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) basés à l’Ile Longue. Brest est également la base arrière pour plusieurs programmes de maintenance que le groupe assure en Malaisie, en Inde, ou au Brésil. « À Brest, le rôle de Naval Group est d’assurer la meilleure disponibilité possible aux navires de la Marine nationale, rappelle Éric Balufin, directeur du site Naval Group de Brest. Les FREMM par exemple, sont entretenues via un contrat de disponibilité très exigeant, qui place les collaborateurs de Naval Group au plus près du client ». À l’Ile Longue, la mission de Naval Group est de permettre à la force de dissuasion française de maintenir sa posture et d’assurer « la permanence à la mer des SNLE. Mission assurée depuis plus de quarante ans avec succès ». Naval Group assure la maintenance préventive, corrective et prédictive, à travers des méthodes comme l’écoute vibratoire par exemple. À Brest, le groupe assure, en tant que maître d’œuvre, le MCO (Maintien en condition opérationnelle) des navires et SNLE de la Marine nationale. Ces travaux concernant l’ensemble des opérations de maintenance qui peuvent être réalisées, de la coque à la propulsion du navire (y compris nucléaire), en passant par les systèmes de navigations ou les systèmes de combat. Naval Group intervient sur les chantiers, lors des arrêts techniques des navires et dans ses ateliers pour visiter les matériels démontés. Mais le fleuron français assure également la maintenance de certaines infrastructures portuaires. Pour les SNLE, Naval Group est également en charge des aspects « sécurité plongée » et de la propulsion nucléaire, par exemple. L’ensemble de ces interventions fait appel à des compétences extrêmement pointues, de haute technicité et rares. Sous-marin nucléaire lanceur d’engins Le Téméraire, lors de son transfert de Brest à l’Ile Longue en juillet 2018. © DR 26 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°655 • Septembre - Octobre 2019

MAINTENANCE EN RÉGIONS sur l’impression numérique qui est un sujet très important pour les activités de maintenance à court terme. La technologie des navires ayant énormément évolué ces dernières années, l’innovation est aujourd’hui le maître mot de la maintenance. Impressions additives, simulations, maintenance prédictive, digitalisation des dossiers industriels, il est aujourd’hui indispensable de maîtriser ces sujets. © DR A Brest, Naval Group assure le MCO des navires et sous-marins de la Marine nationale. VERS UNE MAINTENANCE PRÉDICTIVE La maintenance est au cœur des innovations chez Naval Group. Le groupe accompagne ses clients afin d’assurer la disponibilité des navires tout au long de leur cycle de vie. Fort de sa capacité à réaliser le Maintien en condition opérationnelle (MCO) de navires militaires complexes, en France pour la Marine nationale ou pour ses autres marines clientes, Naval Group innove et propose à ses clients de déployer l’i-maintenance. Grâce à la mise en place de la maintenance « intelligente » (IMS) à bord des navires, les activités de maintenance prédictive permettront une optimisation continue des prestations de soutien. L’objectif est de structurer ces données afin de constituer un historique du suivi en service des installations, puis de soumettre ces données à des systèmes algorithmiques puissants faisant ressortir les anomalies et points de surveillance. Cependant, pour les questions de corrosion marine, dont Naval Group est un spécialiste reconnu, ce n’est pas tant les nouvelles technologies qui relèvent les multiples problématiques en la matière mais des experts corrosion du groupe. Ceux-ci sont réunis au sein du Centre de recherche technologique et d’évaluation Naval Research (Cetec) et disposent d'infrastructures dédiées pour faire des tests de résistance à la corrosion dans l’environnement marin. L'objectif est d'assurer la maîtrise de la corrosion tout au long du cycle de vie des navires, de la conception à la maintenance. Valérie Brenugat Par ailleurs, Naval Group a lancé, il y a quelques mois, la digitalisation des dossiers industriels, des opérations de maintenance, préventives à travers la mise à disposition de tablettes numériques pour les opérateurs, lors d’intervention à bord des navires ou en ateliers, pour la visite de pièces. Cette digitalisation des dossiers industriels permet de supprimer les dossiers papiers et offre un net gain en matière de qualité des prestations réalisées. Dans ce secteur particulier, plusieurs critères sont importants, notamment en ce qui concerne la disponibilité à la mer. « Les marines qui font appel à nos services ont pour objectif d'augmenter leur permanence à la mer, augmentant ainsi leurs capacités opérationnelles, précise Éric Balufin. L'autre critère essentiel est celui de la qualité. En effet, dans le secteur de la défense, la sécurité est un enjeu majeur, les plateformes et systèmes doivent être dans la meilleure condition possible afin de permettre aux marins de mener à bien leurs efforts et d'assurer la sécurité de leur équipage en milieu hostile ». DES NOUVELLES SOLUTIONS POUR LA MAINTENANCE NAVALE ET PORTUAIRE Le meilleur exemple est la simulation d’interventions de maintenance grâce à des équipements innovants qui s'inspirent des technologies des jeux vidéo. Par ailleurs, Naval Group travaille aujourd’hui FREMM Aquitaine, à quai. Les prochains rendez-vous de Naval Group Présent à La mer XXL, une exposition mondiale sur le thème de la mer, organisée du 29 juin au 10 juillet dernier à Nantes, Naval Group a eu l’occasion de présenter ses activités, son savoir-faire exceptionnel dans des domaines de haute technologie mais aussi d’aller à la rencontre des jeunes, et potentiellement les futurs collaborateurs de l’entreprise. Naval Group rencontre, comme tous les industriels, des difficultés de recrutement ; Le site de Brest, par exemple, cherche à créer 300 postes en 2019, dont 200 sont ouverts à l’externe, principalement sur des métiers de production en lien avec les activités de maintenance. © DR MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°655 • Septembre - Octobre 2019 I27

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com