Views
1 year ago

Maintenance & Entreprise n°625

  • Text
  • Gmao
  • Besoins
  • Afin
  • Travail
  • Produits
  • Solutions
  • Gestion
  • Mars
  • Ainsi
  • Maintenance
Pourquoi les arrêts sont incontournables

Actualités Hygiène et

Actualités Hygiène et sécurité > Arrêtez de faire la sourde oreille ! Le marché des assistants d’écoute est en plein développement La presbyacousie - ou gêne auditive - frappe de plus en plus de personnes et de plus en plus tôt constatent les spécialistes. Un Français sur 6 souffrirait ainsi de gênes auditives, mais ce sont les 2/3 des personnes de plus de 50 ans qui estiment ne pas entendre parfaitement. Et 45% rencontrent par exemple des problèmes de compréhension dans les conversations. Le taux d’équipement en assistants d’écoute n’est que de 15% en France contre 27% au Royaume-Uni et 35% aux Etats-Unis. Cependant les réticences tombent quant à l’utilisation de ces appareils, 92% des Français se disant prêts à s’équiper d’un appareil auditif en cas de gêne. C’est ce qui explique le succès de la société Sonalto qui, un an après la commercialisation de sa solution auditive Octave, se positionne en leader sur ce marché des assistants d’écoute et annonce un chiffre d’affaires 2011 à un million d’euros. La presbyacousie débutante dénote les premiers signes du vieillissement naturel des cellules de l’audition qui se manifeste par une perte de capacité auditive particulièrement sur les sons aigus. Nombre de patients chez qui elle est détectée par un médecin ORL refuse de se faire appareiller : la prothèse auditive est chère, les démarches complexes… Constatant que la grande majorité des presbyacousiques débutants présente les mêmes caractéristiques de perte auditive (plus de 80% dans la même courbe audiométrique), Maxence Petit et Louis Blohorn fonde Sonalto avec un assistant d’écoute préréglé, sur le même schéma que les lunettes loupes destinées aux presbytes. Solution intermédiaire entre l’absence totale d’équipement et l’audioprothèse sur mesure et onéreuse, l’assistant d’écoute se présente donc comme un appareillage acoustique accessible et propre à vaincre les réticences : la technologie standardisée proposée est six fois moins chère qu’une prothèse auditive et « Octave » est disponible dans les pharmacies sans prescription médicale. Distribué aujourd’hui dans près de 2500 officines et utilisé par plus de 5000 clients, l’assistant vise à l’horizon 2015, une présence dans plus de 10 000 pharmacies, et 80 000 utilisateurs. Formation KSB > 31 stages spécialisés en 2012 Le Training Center KSB poursuit le développement de ses stages et sa présence régionale. Le catalogue 2012 des formations standards comprend 31 stages en Hydraulique, Technique et Maintenance (pompes, robinetterie). KSB ouvre aux entreprises les portes de ses stages internes, les mêmes qui sont dispensés aux techniciens et ingénieurs « maison ». Les formateurs sont des praticiens expérimentés et des professionnels terrain qui consacrent une part de leur activité à l’enseignement pratique et théorique. « Environ 50% des formations sont dispensés sur les sites mêmes des clients, afin de réduire les temps et frais de déplacement, explique Michel Oddoux, cette formule peut s’avérer en effet très avantageuse pour des groupes à partir de 5 à 6 stagiaires ». KSB a inauguré à la rentrée deux nouveaux Training Centers, à Lille et Lyon, dotés de bancs d’essais pédagogiques dynamiques pour les travaux pratiques. Le centre de Lille est plus particulièrement dédié aux automatismes et à la surpression (Programme : www.ksb.fr > Produits & Services > Formation ). Sécurité maritime > La Défense rénove la couverture radar des côtes La Direction générale de l’armement (DGA) vient d’engager la rénovation des radars de la plupart des sémaphores du littoral métropolitain. Le premier sémaphore équipé est celui de La Hève en baie de Seine qui exploite un radar neuf depuis le 25 janvier 2012. Sur les 59 « vigies terrestres de la mer » placées sous la responsabilité de la marine nationale, 54 sont concernées par l’opération qui va s’échelonner jusqu'à l'été 2013. Pour un certain nombre, ce sera l'occasion d'améliorer leurs performances de détection, soit en termes de portée, soit en termes de taille des bateaux détectés. Cette opération constitue la phase préliminaire du programme Spationav V2 que la DGA a notifié en août 2011 à Signalis (société commune de Cassidian et Atlas Elektronik, née de la fusion en 2011 de leurs filiales Sofrelog et Atlas Maritime security) pour un montant de 34 millions d’euros. La seconde étape de modernisation de la surveillance des approches maritimes françaises, Spationav V2 a pour objectif d’améliorer le système d’information actuel et de le rendre plus ouvert sur les échanges avec des acteurs externes, en priorité les états de l’Union. La conception du programme devrait s'achever mi-2012 et le développement logiciel se poursuivra jusqu'en fin d'année. Le déploiement de Spationav V2 durera un an et demi à partir de début 2013 et concernera près d’une centaine de sites en métropole et outre-mer. 8 Mars 2012 - N°625

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com