Views
1 year ago

Maintenance & Entreprise n°625

  • Text
  • Gmao
  • Besoins
  • Afin
  • Travail
  • Produits
  • Solutions
  • Gestion
  • Mars
  • Ainsi
  • Maintenance
Pourquoi les arrêts sont incontournables

Arrêts de maintenance

Arrêts de maintenance Travailleurs nomades > Sécuriser les personnels itinérants sur site SaaS2B Remote Badging est une solution " machine to machine " ( MtoM ) permettant de gérer à distance l’exécution et la traçabilité horaire des interventions des personnels et travailleurs nomades chez les clients distants. Afin de proposer une solution complète, le service spécialisé dans la collecte d’informations SaaS2B Remote Badging de P&T Consulting s’est associé à SONIM, constructeur de téléphones mobiles professionnels durcis. « Ainsi, les téléphones mobiles durcis de SONIM communiquent directement avec la plateforme SaaS2B pour une meilleure gestion des travailleurs sur site et des besoins de l’entreprise », explique Xavier Tual, Directeur Général régional SONIM. SaaS2B et SONIM se sont associés afin de conjuguer les performances de la solution SaaS2B et un périphérique téléphonique fiable en toute circonstance. En effet, les téléphones mobiles durcis de SONIM munis de l’application Saas2B (XP1301 et XP3301) et d'une technologie sans contact (NFC), sont conçus pour répondre à un cahier des charges très stricts : téléphone professionnel offrant toutes les fonctionnalités habituelles d’un mobile, application SaaS2B Remote Badging native, prise en main rapide par les employés, téléphone robuste et étanche, résistance aux produits chimiques, utilisable avec des gants, résistance aux chutes, aux rayures et aux chocs multiples, audio forte pour un usage en milieu bruyant, lampe torche puissante, autonomie inégalée de 18h en communication et 800 heures en veille, protégé contre la pluie, le brouillard et l’air salin, utilisation à -20°C à +55°C, vidéo et MP3, GPS et appareil photo sur certains modèles, et enfin une garantie de trois ans. Une solution de traçabilité et de gestion des temps Ainsi les travailleurs mobiles sur sites distants bénéficient d’un appareil à toute épreuve, adapté à tous les types d’environnements professionnels (hygiène, maintenance, BTP, sécurité sur site, tournées, etc.), facile d’utilisation même sur un terrain hostile et difficile. SaaS2B Remote Badging est un service indépendant de terminaux de collecte de l’information permettant de récupérer automatiquement les temps de présence à partir d’une pointeuse, mais également d’un téléphone portable ou fixe, d’un assistant numérique doté d’une puce GPS, ou tout simplement d’un poste de travail informatique. Cette solution permet ainsi une optimisation du processus de contrôle et la justification de la facturation des prestations sur site. La solution SaaS2B facilite les échanges de données entre les terminaux et le système d’information, permettant à l’entreprise d’être plus réactive et proactive en cas d’imprévus (absence, retard, accident, etc.). De plus, les managers peuvent envoyer des instructions individualisées aux personnels en mission directement sur leurs terminaux mobiles via la solution Saas2B. Deux technologies associées au service des travailleurs nomades L’alliance de ces deux technologies permet aux employés et travailleurs sur site d’assurer de réelles prestations de qualité. En effet, si les échanges d’informations se faisaient déjà en temps réel avec la solution SaaS2B Remote Badging, SONIM est venu renforcer la fiabilité des communications M to M grâce à la résistance de ses appareils durcis. Lors de son arrivée et de son départ, le travailleur doit passer son téléphone mobile SONIM à proximité du badge (aussi appelé Tag) installé sur le site. Les informations de début et de fin de tâche sont donc transmises directement à la plateforme SaaS2B permettant à l’employeur de réagir rapidement et efficacement à toutes les situations. Double avantage : la sécurité des employés nomades est ainsi garantie et le gain de temps dans les processus RH est incontestable. « La solution SaaS2B est efficace, peu onéreuse et rapide à déployer pour la gestion à distance des actions et du temps de travail des employés. Pour les clients, elle ne nécessite aucun investissement ; c’est un atout essentiel pour bon nombre d’entre eux », souligne Xavier Tual. Technologie durcie et mobilité Fabricant californien, Sonim Technologies a la réputation de produire des mobiles les plus durcis et submersibles au monde, conçus spécifiquement pour les travailleurs en environnements extérieurs et industriels difficiles. Sonim fournit une suite d’applications professionnelles incluant la communication en mode groupe et des services de travailleurs isolés, via les réseaux des opérateurs. Entreprise filiale des Postes et Télécommunications du Grand-Duché du Luxembourg, experte en solutions NTIC, P&T Consulting propose une solution en ligne de gestion d’événements sensibles (« Novento ») utilisée notamment par les Présidences de l'Union Européenne, et des solutions métiers MtoM en mode SaaS sous la marque « SaaS2B » (Remote Badging, Machine Time Tracking et Fleet Management). « Dans de nombreuses situations rencontrées avec nos prospects, les produits SONIM sont le maillon manquant à SaaS2B. L’investissement dans leurs produits est une sécurité pour nos clients de par leur fiabilité et la garantie 3 ans liée, inédite sur le marché des mobiles NFC. », rapporte Laurent Rapin, business manager chez P&T Consulting. F. P. 26 Mars 2012 - N°625

La location d’équipements Bilan de la location en 2011 > En croissance, le secteur se concentre En période de crise, l’absence de visibilité économique favorise la location au détriment de l’investissement. De plus, une concurrence exacerbée et une offre disponible très large jouent en faveur des clients utilisateurs. Mais la baisse des prix pénalise le renouvellement des équipements mis en location. « Les loueurs ont fait une belle année 2011 », se félicite Bertrand Carret, président du groupe location du DLR. Après deux années moroses, le chiffre d’affaires du secteur de la location de matériels a retrouvé son dynamisme en 2011 et retrouve le niveau de 2007 selon les chiffres du DLR (Distributeurs, Loueurs et Réparateurs de matériels de BTP et de manutention). Créé en 1965, le DLR, présidé par Bernard Pointet, regroupe plus de 500 membres qui réalisent 70% de l’activité du secteur. Leur CA s’est établi en 2011 à 3,7 milliards d’euros soit une progression de 13% par rapport à 2010. L’activité des loueurs a été particulièrement soutenue au second semestre 2011, portée par une activité forte dans le BTP et des conditions climatiques douces jusqu’à la fin d’année qui ont permis l’avancée des chantiers. Le secteur de la location de matériel de BTP totalisait 970 entreprises en 2011, un chiffre stable par rapport à 2010 (975), alors que le phénomène de concentration s’accélère. La progression du nombre d’agences a sensiblement ralenti : une vingtaine d’agences se sont ainsi créées en 2011 (10 fois moins qu’avant la récession de 2009) pour un total de 2 825 établissements. De nombreuses entreprises locales ou régionales sont confrontées à des problèmes de transmission et constituent des cibles pour les plus grandes sociétés du secteur contraintes par ailleurs à accroître une taille critique qui les place en position face aux grands donneurs d’ordre du BTP. Quant à l’emploi, il a recommencé à augmenter en 2011 (+ 5%) pour afficher 21 100 actifs (dont 16% de femmes). Désormais, une agence du secteur emploie en moyenne 7,5 personnes (contre 7,1 personnes en 2010). La productivité s’est redressée, le CA ayant progressé beaucoup plus vite que les effectifs. moins bien entretenus », avertit M. Carret. Ce bilan s’inscrit dans un contexte économique français fortement affecté par la crise des dettes souveraines qui a frappé la zone euro. Si la croissance française n’a finalement pas dépassé 1,6% en 2011, après trois années consécutives de baisse, la production du secteur BTP s’est stabilisée en 2011 mais pourrait de nouveau être mal orientée en 2012, en lien avec la dégradation de l’environnement économique et financier. Malgré les aléas de la situation économique, les professionnels du DLR s’attendent une croissance de l’ordre de 6% en 2012. « La location est un bon remède anticrise, explique B. Carret, qui répond à l’absence de visibilité et de financement ». J.-F. R. InspectBox L’inspection de vos installations Simple. Fiable. Abordable. Traq360 InspectBox est un logiciel d’inspection sur terminaux mobiles pour la saisie de vos données de maintenance directement sur le terrain. Gagnez du temps, Améliorez la qualité de vos données terrain, Réduisez vos coûts de maintenance. Le point sensible du renouvellement des parcs Le montant des investissements réalisés par les loueurs a progressé de 60% en 2011 (après une hausse de 80% en 2010) pour plafonner à 540 millions d’euros. Les investissements représentent 15% du CA de l’année mais restent inférieurs à ceux observés avant la récession. L’âge moyen du parc est estimé à 62 mois en 2011 et continue donc d’augmenter (trois fois plus qu’en 2010). Mais des prix de location en baisse sont un handicap aux investissements dans des matériels neufs. Or, au-delà de 65 mois, l’augmentation des coûts de maintenance et d’entretien des matériels devraient imposer leur renouvellement. « Si les clients continuent de faire pression sur les prix, c’est la qualité qui en pâtira, avec des matériels plus anciens et Powered by www.itirion.com 04 82 53 38 60 contact@itirion.com Mars 2012 - N°625 27

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com