Views
8 months ago

Maintenance & Entreprise n°624

  • Text
  • Complet
  • Risque
  • Solutions
  • Ainsi
  • Produits
  • Risques
  • Permet
  • Gestion
  • Nettoyage
  • Gmao
  • Maintenance
Maintenance Expo Spécial GMAO

Préventif communiqué

Préventif communiqué Le diagnostic sur site > Une opération aux multiples vertus De nos jours, et a fortiori dans un contexte économique morose, l’enjeu de la maintenance consiste essentiellement à assurer le bon fonctionnement d’un équipement, avec des performances constantes, et au moindre coût. Pourtant, un outil permet de faire mieux que ça : le diagnostic sur site d’un fournisseur. GEA Batignolles Technologies Thermiques, fabricant majeur d’aéroréfrigérants pour l’industrie pétrolière et gazière, nous donne sa vision. Les contraintes de l’industrie sont les mêmes pour tous : fiabilité, performance et coût sont les trois critères de la maintenance industrielle. Si l’on y ajoute le facteur temps, cela revient essentiellement à n’agir que lorsqu’un besoin est identifié pour rétablir à l’identique l’appareil. La solution paraît évidente, on optimise la durée de vie tout en maintenant les performances, et ce au meilleur coût. Pourtant, une solution simple permet souvent d’aller au-delà de cette démarche : le diagnostic sur-site du fabricant. GEA Batignolles Technologies Thermiques est un des tout premiers fabricants d’aéroréfrigérants au monde. Avec plus de 1000 unités de production équipées à travers le monde, 7000 designs sur mesure soit près de 40 000 faisceaux d’aéroréfrigérants installés depuis 1958, GEA BTT dispose d’une très grande expérience en matière d’optimisation et de renouvellement d’équipement. Pour GEA Batignolles Technologies Thermiques, le diagnostic terrain présente un attrait majeur, aussi bien en maintenance prévisionnelle qu’en maintenance conditionnelle. Maintenance prévisionnelle : le secret de l’anticipation La première vertu d’une visite sur site tient dans l’anticipation. Selon GEA BTT, un premier élément clé est de pouvoir procéder à une analyse exhaustive des unités critiques. Le but est de prévenir toute défaillance sur des unités dont l’enjeu se chiffre en millions d’euros par jour. Or sur un aéroréfrigérant, les sources possibles de défaillance sont nombreuses : fuites, ruptures mécaniques, vibrations, encrassement, etc. Or souvent, aussi bien l’exploitant que ses sous-traitants intervenant sur le site n’ont qu’une connaissance parcellaire de leurs aéroréfrigérants et aérocondenseurs. Et les délais de livraison ou de réparation peuvent être très longs ! Cela a été le cas d’un site au Moyen-Orient, qui avait installé un système de brumisation pour rafraichir l’air entrant. Seulement, lors de notre visite, nous avons remarqué qu’ils utilisaient de l’eau brute, là où il faut utiliser de l’eau déminéralisée : nous avons pu ainsi leur éviter une corrosion et un encrassement importants de leurs aéroréfrigérants. Le diagnostic permet également de prévenir l’obsolescence programmée des équipements : en effet, autant l’interchangeabilité des pièces est garantie sur des équipements neufs, autant rien ne dit qu’un ventilateur installé il y a 20 ans puisse encore être disponible. De même, certains designs d’équipement ne se font simplement plus. Il devient alors impossible, soit de renouveler un équipement, soit de procéder à une amélioration de performance de celui-ci. Enfin, la contrainte peut venir non pas de l’équipement en lui-même, mais de nouvelles contraintes réglementaires ou de l’évolution des spécifications clients. Dans ce cas encore, l’inadéquation entre le matériel installé et les contraintes rencontrées peut aboutir à de longs arrêts de mise en conformité. Maintenance conditionnelle : faire mieux au même coût S’il n’est pas toujours possible d’anticiper, et que le besoin a été identifié et quantifié, il peut s’avérer judicieux de profiter d’une maintenance non pas pour faire pareil, mais faire mieux. Par exemple, GEA Batignolles Technologies Thermiques a mis au point un nouveau design d’ailettes pour ses tubes d’aéroréfrigérant, dit Groovy®, qui permet dans certains cas d’augmenter la performance jusqu’à 10% sans surcoût. Cela a été le cas par exemple d’une raffinerie qui souhaitait changer certains appareils et passer d’un acier carbone à un acier Incoloy. Une diminution de la capacité d’échange dû au métal de 11% a pu être compensée DR 34 Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624

1TXH 000 122 H0301_ACS2000 - 190L x 125H.indd 1 14/06/2011 10:11:35 Préventif DR par ces ailettes Groovy. De même, il ne sert à rien d’installer une ventilation plus puissante si par ailleurs on ne s’est pas assuré de l’efficacité de la surface d’échange existante, de « l’étanchéité » et de l’efficacité du flux d’air. Ces contrats sont faits sur mesure, prenant en compte les équipements concernés, les prestations adaptées au site, et même la planification des interventions ou tout autre besoin propre à chaque client. Et à chaque installation, ses spécificités : loin de tout, un stock stratégique peut s’avérer crucial ; sur une installation ancienne, l’enjeu sera en revanche de garantir une interchangeabilité. Prenant en compte tous ces paramètres, qui sont souvent responsables d’un arrêt non planifié ou d’une diminution de la performance, les contrats de services permettent de réduire au minimum les arrêts non-planifiés. La demande d’intervention émane souvent d’un service en particulier : Inspection, Process, Maintenance, etc. Et si par exemple, le service Inspection considère qu’il faut remplacer un équipement, une amélioration de performance peut profiter au service Process, tandis qu’une amélioration dans la conception mécanique peut faciliter la maintenance. Une opération de remplacement est alors l’occasion non seulement de satisfaire un besoin de disponibilité, mais d’aller au-delà dans l’intérêt des différentes parties prenantes. Cet objectif peut être atteint en étant au contact de l’unité considérée, de son environnement, et des différentes équipes présentes sur place. Le contrat de services : une assurance supplémentaire En complément de ses préconisations terrains, et afin de répondre au mieux aux impératifs de coût, de délai et de performance, GEA Batignolles Technologies Thermiques propose désormais à ses clients des contrats de services clé en main. Pol Dunoyer Pol Dunoyer est Services Development Manager, GEA Heat Exchangers, GEA Batignolles Technologies Thermiques S.A.S. Pour plus d’information sur GEA Batignolles Technologies Thermiques et son offre de services, voir le site www.btt-nantes.com (rubrique Support & Services\Contrats de Service et GEA Airflow Services) ou contactez bttsolutions@geagroup.com ACS 2000. Nouveaux variateurs de fréquence moyenne tension. Énergie et productivité pour un monde meilleur ABB, primé par Frost & Sullivan pour l’excellence de son innovation produit. L’ACS 2000 est une nouvelle génération de variateur, avec ou sans transformateur d’isolement réseau, de 400 à 1000 kVA et de 6 à 6,9 kV. Équipé d’un redresseur à front actif (AFE), l’ACS 2000 est un variateur propre et régénératif : faible pollution harmonique et consommation d’énergie réduite. Installation et mise en service simplifiées grâce à son concept 3 câbles en entrée / 3 câbles en sortie. Optimisez le pilotage de vos moteurs et augmentez votre efficacité énergétique. www.abb.fr Lauréat 2010 Frost & Sullivan ABB France Division Discrete Automation & Motion Activité Moteurs, Machines & Drives Tél : +33 (0)4 37 40 40 00 E-mail : laurent.neyret@fr.abb.com Octobre-Novembre-Décembre 2011 – M & E – N°624 35

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com