Maintenance & Entreprise n°608

  • Produits
  • Risques
  • Nouvelle
  • Travail
  • Permet
  • Salon
  • Novembre
  • Gestion
  • Gmao
  • Maintenance
Dossier : Progiciels GMAO et outils logiciels de la maintenance

Actualités Artema, le

Actualités Artema, le Cetim et Thésame à SCS À découvrir du 2 au 5 décembre à SCS Paris 2008, à Paris-Nord Villepinte, un espace attractif et dynamique sur les multiples possibilités qu’offre la mécatronique pour accroître la performance et la productivité des équipements industriels. Réalisé en partenariat avec Artema, le Cetim et Thésame, cet espace sera organisé autour de 5 pôles avec notamment le « concept car » « Filo » de Stile Bertone, développé en collaboration avec SKF, un système robot cartésien composé des trois technologies de Bosch Rexroth, un outil de prototypage virtuel proposé par le Cetim, Zigzag un capteur autonome communicant, des exemples de réalités virtuelles avec pilotage de caméra. Également les « 20 minutes chrono », des conférences rapides pour faire le point sur l’intégration des capteurs, les techniques de maintenance « prédictive » pour plus de disponibilité des équipements, les méthodes et outils de conception pour optimiser la conception des systèmes mécatroniques, la normalisation. Une session spéciale en partenariat avec CIM DATA est consacrée au rôle de la mécatronique dans la stratégie PLM. n Bientôt une norme européenne pour les plates-formes de transport S’il existe des directives spécifiques dans certains pays, aucune norme européenne ne répond actuellement complètement aux exigences en matière de conception et d’utilisation des plates-formes de transport. C’est pourquoi l’IPAF vient de s’atteler à la tâche au sein du Comité international des plates-formes sur mâts avec le groupe de travail « Plates-formes de transport » qui commence le projet de création d’une nouvelle norme européenne. n BRÈVES Manitou se renforce aux États-Unis Manitou a souhaité acquérir la société américaine GEHL basée dans le Wisconsin, fabricant d’équipements compacts notamment pour le bâtiment et l’agriculture.

Actualités > Transmissions Un facteur méconnu d’efficience énergétique Une étude réalisée à l’initiative de Brammer constate que les industries européennes pourraient encore économiser 13 milliards tout en protégeant l’environnement. Un récent sondage conduit par Brammer auprès de plus de 330 sociétés de dix pays européens révèle que les industriels ne profitent pas assez des possibilités d’économies d’énergie et qu’ils pourraient encore réaliser plus de 13 milliards d’euros d’économies. Si une grande majorité des industriels reconnaît qu’il est important de réaliser des économies d’énergie, très peu sont sensibilisés au potentiel financier total qu’elles peuvent représenter. Des potentiels d’économies d’énergie, pourtant considérables, dans le fonctionnement des moteurs, roulements et courroies utilisés dans les processus de production sont souvent sousévalués. Il apparaît que si plus des trois quarts des sondés pensent que les économies d’énergie sont importantes pour leur site et leur société, seulement 6 % reconnaissent avoir réalisé toutes les économies possibles. La plupart (60 %) planifient ou sont en train de déployer des actions en ce sens. Mais seule une infime minorité considère les systèmes de transmission comme une source substantielle d’économie. Le rôle mésestimé des transmissions L’enquête démontre que 78 % des différents responsables se concentrent sur les économies d’énergie des processus de production, mais 59 % ne considèrent pas les moteurs comme étant des sources d’économies. Pour rappel, d’après le Carbon Trust britannique, les moteurs représentent en moyenne 65 % de la facture énergétique d’un site de production. Les calculs réalisés par Brammer à partir de « Les moteurs représentent en moyenne 65 % de la facture énergétique d’un site de production » l’enquête et des données du Carbon Trust démontrent que l’installation de moteurs et systèmes de transmission avec une efficacité énergétique supérieure de 15 % pourrait entraîner une économie de 7,39 milliards d’euros (équivalent à 47,27 millions de tonnes de CO 2 par an en Europe), des résultats bien supérieurs aux estimations de la majorité des industriels sollicités. Cela signifie que le potentiel annuel d’économie d’énergie serait au minimum de 13 milliards d’euros pour les fabricants européens soit une économie de plus de 90,5 millions de tonnes de C0 2 . Alors que l’industrie représente 40,9 % de la consommation d’électricité et 37 % de la consommation de gaz naturel au sein de l’Europe des 27, cela Focus pourrait permettre une contribution non négligeable aux économies globales d’énergie. M. Fraser, DG du groupe Brammer, remarque que « les fabricants européens subissent de plus en plus de pression pour atteindre les nouveaux objectifs environnementaux et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Concrètement, les responsables de production ou de maintenance reconnaissent leur responsabilité et sont certains de faire le maximum dans cette direction, mais notre enquête révèle qu’ils pourraient encore faire mieux ». Notamment en ayant recours à des produits de transmission de nouvelle génération… F. P. Dédié maintenance Dirigée en France par Philippe Hervieux et basée à Nozay (91), Brammer fournit des produits destinés à la maintenance des outils de production (roulements, réducteurs et motoréducteurs, mouvements linéaires, courroies et poulies, chaînes et roues dentées, moteurs, produits d’étanchéité…) ainsi qu’une gamme complète d’outillages manuels ou électriques, d’accessoires de maintenance, d’adhésifs et de lubrifiants, ainsi que des équipements de protection individuelle. Novembre 2008 - M & E - N°608 17

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com