Views
2 years ago

Maintenance & Entreprise n° 656 SEPEM ROUEN

  • Text
  • Maintenance
  • Entreprise
  • Solutions
  • Ainsi
  • Novembre
  • Permet
  • Rouen
  • Formation
  • Formations
  • Entreprises
  • Sepem
Spécial Maintenance en région Auvergne Rhône-Alpes p27

MAINTENANCE EN

MAINTENANCE EN RÉGIONS© DRNORMANDIECCI Rouen Métropole un accélérateurd’entreprisesLa CCI Rouen Métropole dispose de trois délégations à Rouen, Dieppe et Elbeuf. Elle accompagneles entrepreneurs dans les domaines juridiques, sociaux, fiscaux et commerciaux. Jouant un rôlede catalyseur, elle fédère aussi tous les acteurs qui veulent contribuer à l’Ecosystème Cléon 4.0.Enfin, elle fait partie du réseau du CCI Normandie. Zoom.MAINTENANCE & ENTREPRISE :QUELLES SONT LESCARACTÉRISTIQUES DE L’INDUSTRIEET DE LA MAINTENANCEINDUSTRIELLE DANS LA RÉGIONDE ROUEN ?Vincent Laudat : Le bassin de Rouen estune métropole administrative (500 000habitants) et économique (800 000 habitants)car nous nous affranchissons de lalimite entre la Seine-Maritime et l’Eure.Ce bassin économique s’étale de Barentinà Louviers-Val de Reuil en passant parTourville-La-Rivière et Elbeuf.80 % des cadres qui travaillent dans lebassin pharmaceutique de Val-de-Reuilhabitent à Rouen. Ce bassin très importanta une maintenance très technique surles lignes de process d’emballage pharmaceutique.Une industrie plus traditionnelleest celle de Renault-Cléon qui est la boiteà outils de l’ensemble des usines Renault©DRCCI Rouen Métropole représente 26 974 établissementsdont 4 250 industriels et 12 649 dans le service.Vincent LaudatPrésident du CCIRouen Métropole.(fondeur, ensemblier et fabricant de boiteà vitesses, de moteurs électrique et diesel)avec un site de 6 000 salariés et une maintenancetrès importante sur toutes leslignes de production de Renault-Cléon.Les sous-traitants de Renault, les PME etla chambre de commerce ont créé un clusterqui renforce les liens entre les grandsdonneurs d’ordre et les PME pour favoriserla sous-traitance et la maintenance locale.Sur notre territoire, se trouvent Ferreroayant des opérations de maintenance surl’inox et les lignes de production de chocolatset des torréfacteurs comme Segafredoqui ont de la sous-traitance et des piècesmétalliques avec des chaudronniers. Deplus, un tissu de PME a des activités d’électricitéindustrielle, de chaudronnerie, lamétallerie pour effectuer cette maintenance.Par ailleurs, des sites d’industrie lourde deraffinage comme Petroplus et Elf, ont ferméen 2014 et 2015. Mais des terminaux destockage ont été conservés. En outre, l’usinede Petroplus est en train d’être démanteléepar l’entreprise Valgo avec un budget de 420millions. Des zones d’activité sont donc entrain d’être créées sur ce site.En outre, sur le territoire dieppois, setrouvent des fabriques d’huiles et des tôleriesqui sont des sous-traitances « alpines ».Sur le port de Rouen, existent une maintenancetrès importante comme la manutentionde marchandises par rapport auxterminaux céréaliers et sucriers, aux chargementset déchargements. Des entreprisesont alors des spécificités sur les complémentsalimentaires. À Rouen, le numéro 1de la gomme arabique, Nexira a des plateformesde raffinage. Nous avons aussi unebelle entreprise qui fabrique des films etqui connait une importante maintenance :Novacel à Déville-lès-Rouen.De plus, nous sommes le deuxième pôled’assurance avec Matmut, BNP et Macifqui assurent les risques industrielles. Beaucoupde maintenance existent dans lesprocess du CHU de Rouen qui a consacréun gros programme d’investissement pourmettre en conformité leur site. Quant àDalkia, il a été ainsi retenu pour une chaudièrede biomasse à Rouen avec un budgetde 80 millions d’euros afin de faire marcher30 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°656 • Novembre - Décembre 2019

MAINTENANCE EN RÉGIONSla sous-traitance locale et la maintenance.Enfin, nous sommes la troisième régionaéronautique de France avec Thales, unacteur important dans les radars embarquéset terrestres et Normandie AeroEspaceavec son président Philippe Eudeline.Mais ce sont surtout des ensembliers surles sites.« Les filières industrielles principalessont aéronautiques, pharmaceutiqueset automobiles. »M&E : QUELLES SONT LESPRINCIPALES FILIÈRESINDUSTRIELLES DE LA RÉGION ?V.L. : Les filières industrielles principalessont aéronautiques, pharmaceutiques etautomobiles. Dans la Vallée de la Bresle,se trouve la Glass Vallée, le premier pôleverrier du monde. 80 % du flaconnage sontinjectés avec du verre haute pression. Ilconnait beaucoup de maintenance sur lesmoules.M&E : QUEL EST LE SECTEUREMPLOYEUR DE L’INDUSTRIE DANSVOTRE RÉGION ?V.L. : Renault Cléon reste l’employeur leplus important dans la région ainsi quele pôle verrier de la Vallée de la Bresle.Mais la région a plusieurs industries différentes.Nous représentons 16 % du PIB dela Seine Maritime alors que la moyennedes départements français en industrieest de 11%. Nous avons gardé un historiquedu bassin industriel sachant quela chambre de commerce a un véritablesavoir-faire de recréer un emploi industriellocal dans des PME.M&E : QUELS SONT LES ENJEUX DELA MAINTENANCE INDUSTRIELLEDANS LA RÉGION ?V.L. : Les enjeux sont la proximité, la réactivitéet la formation.M&E : QUELLES SONT LESTENDANCES EN MATIÈRE DEFORMATION ?V.L. : Les sociétés ont toujours des difficultésde recrutement. Les formations demandéessont bac technique et BTS. Avecl’Ecosystème Cléon 4.0, nous faisons leréférencement des besoins des entrepriseset recréons des formations avec l’accord dela région en quelques mois. Par ailleurs,Normandie Aerospace a en permanenceune centaine de postes à pourvoir. Il organiseaussi des formations avec la régionpour répondre aux besoins d’usinage, enélectricité industrielle, en décolletage...M&E : QUELS SERVICES VOTRE CCIPROPOSE-T-ELLE AUX SOCIÉTÉS DEMAINTENANCE INDUSTRIELLE ?V.L. : Nous disposons de quatre centres deformation : l’école de commerce Neoma,l’école d’ingénieurs Esigelec avec desformations en alternance, le CEPPIC quiMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°656 • Novembre - Décembre 2019 I31

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com