Views
2 years ago

Maintenance & Entreprise n° 656 SEPEM ROUEN

  • Text
  • Maintenance
  • Entreprise
  • Solutions
  • Ainsi
  • Novembre
  • Permet
  • Rouen
  • Formation
  • Formations
  • Entreprises
  • Sepem
Spécial Maintenance en région Auvergne Rhône-Alpes p27

ACTUALITÉSMARCHÉENERGIESocomec : du siège social relooké à latransformation digitaleÀ moins de trois ans de son centenaire, en juin dernier, l’ETI familiale Socomec a inauguré la transformationarchitecturale de son siège international à Benfeld et annonce la construction d’un nouveau Pôle Innovation quiregroupera près de 300 personnes. Ce projet immobilier accompagne le fort développement du groupe alsacien.©DRFresque sur 95 ans d’énergie partagée.MAINTENANCE & ENTREPRISE : QUEL EST VOTREPARCOURS ?Adrien Welsch : J’ai commencé ma carrière en tant que techniciende maintenance. Depuis une dizaine d’années, je manage deséquipes de techniciens de maintenance. Je suis issue d’un monded’automatisation à outrance.Adrien Welsch,responsable maintenance des équipements deproduction du site à Benfeld chez Socomec.Il y a 2 ans, j’ai rejoint l’entreprise Socomec. J’ai monté les échelonsprogressivement et J’ai voulu changer de type de productionsachant que Socomec a plus d’équipements de soutien demontage manuel et tout n’est pas automatisé. Un des challengespour lequel j’ai été embauché chez Socomec, consiste à développerles démarches de fiabilisation des équipements entrés enproduction. Nous adaptons le principe de la TPM. Il a fallu adapterune démarche un peu différente pour que les opérateurs fassentdes opérations de premier niveau : des vérifications de certainspoints de réglage des équipements et de capteurs tous les matins,le nettoyage et l’inspection toutes les semaines. Autre aspect trèsimportant dans les réalisations de nos services : nous faisons deplus en plus attention aux équipements qui entrent dans le site.Avec les industriels des équipements, nous sommes systématiquementintégrés pour reprendre l’expérience des technologiesqui marchent et celles qui ne fonctionnent pas afin d’augmenterla fiabilité des appareils.M&E : QUELS SONT LES ENJEUX DE LA MAINTENANCEPRÉVENTIVE ?A.W. : La maintenance préventive fait partie de la base de la maintenance.En termes de service de maintenance, nous traitons etintégrons l’ensemble des curatifs que nous pouvons réaliser dans labase de données de la GMAO. Dans cet outil, nous avons un plande maintenance préventive alimenté par des nouveaux moyenset l’analyse trimestrielle réalisée sur tous les curatifs. Nous allonsalimenter les préventifs pour pouvoir augmenter la fiabilité dufonctionnement des équipements. Donc nous nous basons sur10 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°656 • Novembre - Décembre 2019

MARCHÉACTUALITÉSun outil spécialisé Coswin. Ainsi, nous effectuons des analysesrégulières pour pouvoir les étoffer.Nous faisons des analyses de Pareto sur les pannes arrivées surdes périodes de 3 mois et nous allons ressortir des actions : soitcelles de fiabilisation sur les équipements, soit d’ajouter un pointdans le préventif pour éviter que le problème ne revienne afin debaisser l’occurrence des curatifs.M&E : QUELLES SONT LES ACTIONS DE SOCOMEC SURL’OPTIMISATION ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE ?A.W. : Socomec investit beaucoup dans l’isolation. L’optimisationénergétique passe aussi par la mesure et la consommationélectrique. Nous sommes fabricants de matériels électriques dansles TGBT[1] et les tableaux de distribution où nous équiponsavec une nouvelle technologie. Ces TGBT distribuent des Canalisau niveau des équipements sur lesquels je place des boitiers decoupure. Nous mesurons aussi l’énergie électrique consomméesur les équipements. De plus, des sélectionneurs permettent decouper en fin de journée l’ensemble des énergies pneumatiquesélectriques sur chaque ligne de production pour éviter une fuited’air par exemple. Par ailleurs, la production présente la particularitéde se réaliser majoritairement en journée. Donc nous avonsdes équipements qui fonctionnent plus de 7 heures par jour.M&E : A QUELLE INNOVATION AVEZ-VOUS FAIT APPELDANS VOTRE MAINTENANCE ?A.W. : Nous avons créé un boitier standard d’alimentation –sectionnement et mesure qu’on met en tête de ligne. En un geste,l’opérateur arrive à couper l’énergie de l’ensemble de la ligne. Ainsi,70 % de consommation d’énergie peut être économisée en fin deproduction.Une transformation digitale avancée à la fin de l’articleLors de cette inauguration, Socomec a convié clients, partenaires,décideurs politiques et institutionnels à une conférence del’explorateur Bertrand Piccard, détenteur du premier tour dumonde en ballon (Breitling Orbiter) et en avion solaire (Solarimpulse).L’engagement de cette personnalité mondialement connue dansla promotion des «Cleantech» pour un monde plus responsablereflète la vision du groupe Socomec, acteur international dela transition énergétique et classée «Gold» par la plateformecollaborative Ecovadis, soit au top 1% des entreprises évaluéespour leur performance développement durable.UNE TRANSFORMATION DIGITALE AVANCÉELa réorganisation des sites de production prépare à l’Industriedu futur où les technologies de l’information s’harmonisent avecles technologies opérationnelles. Une première étape a déjàcommencé avec le partenariat avec le CEA tech au sein de saplateforme «Future Factory @ Lorraine (FFLO)» installée dansles locaux mosellans de l’usine PSA. Ce laboratoire ouvert faittravailler ensemble utilisateurs finaux, intégrateurs et fabricantsd’équipements. Les solutions conçues sur place ont vocation àintégrer ses lignes de production. Ses premiers travaux portentsur la réduction de la pénibilité et l’amélioration de l’ergonomiedes postes de travail. D’autres projets sont en cours : robotiquecollaborative, logistique connectée...Au-delà de la production, la transformation digitale de Socomeca débuté, en 2016, avec la création d’une direction du Digital afinde fédérer, piloter et accompagner les acteurs métiers dansleurs projets numériques.Pour Vincent Brunetta, directeur du Digital, « Nous devons imagineret construire la relation digitale avec nos clients pour répondre àleur exigence accrue de rapidité et de fiabilité dans les réponsesdemandées. Notre challenge est de passer d’un fournisseur deproduits à un fournisseur de solutions et de services .»Sur la roadmap digitale de l’entreprise, nombre d’applications sontdéjà sous contrôle : sélecteurs de produits, échange de donnéesinformatiques (EDI), plateformes de relation distributeurs, Applismobiles d’installation et la maintenance d’onduleurs, e-learning…D’autres domaines sont en cours d’exploration : réalité augmentée,Cobotic, intelligence artificielle… Parmi les priorités digitales ,figure l’internet des objets (IoT)).Tous les projets digitaux sont basés sur les compétences expertesde l’écosystème numérique créé au sein d’une communauté depetites entreprises de services experts dédiés à la performanceénergétique E’nergys depuis 2013. Ainsi, Agora Calycé, opérateurde Cloud souverain met à disposition ses capacités d’hébergementde solutions numériques pour les services et les applicationsnumériques qu’il développe. Quant à la société de développementinformatique ITS Future, elle réalise une partie des développementsnumériques du groupe. Enfin, la société Wi6Labs, spécialisée dansles systèmes de communications radio LoRa / longue distanceet basse consommation, met à disposition ses solutions pour ledéveloppement de nouveaux produits et de nouvelles solutionsconnectés. ●MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°656 • Novembre - Décembre 2019I11

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com