Views
4 years ago

Maintenance & Entreprise n° 648

  • Text
  • Maintenance
  • Entreprise
  • Solutions
  • Janvier
  • Lubrifiants
  • Formations
  • Industrielle
  • Formation
  • Pression
  • Industriels
Les formations en maintenance p.27

DOSSIER LES FORMATIONS

DOSSIER LES FORMATIONS EN MAINTENANCE La maintenance de ces bâtiments multi techniques extraordinairement complexes était donc jusqu’à une date récente portée uniquement par les retours de la seule expérience, sans formalisation des acquis. C’est dans ce contexte que nous avons décidé de créer l’Institut Datacenter. Il fallait donc articuler une offre de formation qui accompagne la mise en œuvre individuelle de chaque expertise (conception, gestion des infrastructures techniques, sécurité et sûreté, etc.) mais aussi l’articulation avec les besoins et les demandes de l’IT, le tout dans une double perspective de fiabilisation de l’exploitation, mais aussi d’amélioration continue. C’est ce que nous appelons la professionnalisation, qui est le vrai but de notre offre. Nous accompagnons les grands acteurs de l’exploitation, par des formations réparties en 4 cursus par profils et par objectifs, pour faire monter en compétence leurs collaborateurs et pour améliorer la qualité livrée à leurs propres clients. Au final, nous concourrons de l’atteinte de la disponibilité critique des infrastructures maintenues. LES BESOINS Il faut rappeler que le secteur est en croissance organique forte, de 8 à 12% ces cinq dernières années. Cette croissance appelle donc naturellement de nombreux recrutements, pour des collaborateurs déjà porteurs d’une expertise technique, mais n’ayant pas pu encore l’adapter aux exigences de ce milieu particulier qu’est le datacenter. Un premier besoin donc, est celui de mieux accueillir et de professionnaliser les collaborateurs entrants, et découvrant nos infrastructures. Autre poste incontournable : l’acquisition et le maintien des habilitations électriques, et dans une moindre mesure celui des formations dédiées à la sécurité. Cela est absolument fondamental car un datacenter est d’abord un environnement de puissance électrique hors norme, avec des valeurs comprises souvent entre 600 ampères et 6000 ampères : c’est totalement mortel pour l’homme. « L’enjeu de ce processus de formalisation des expériences en des cursus de formation professionnelle est celui de la meilleure qualité de l’exploitation des datacenters en France. » EVOLUTION MÉTIER & FORMALISATION DES ACQUIS En quelques années les obligations de service des acteurs du datacenter ont profondément évolué. Il y a peu encore, l’obligation était avant tout une obligation de moyens : faire entrer et de mettre en fonctionnement des machines dans le datacenter. Aujourd’hui, il est question partout de la résilience, de la haute disponibilité, de la vitesse de déploiement de l’informatique avec des serveurs qui durent moins de trois ans. Cette accélération a été historiquement portée par des personnels qui n’avaient pas été formés pour cela. L’apprentissage s’est donc fait dans le silo de chacune des entreprises – et souvent même dans chaque infrastructure individuelle – et sans logique de mutualisation et d’échanges. Et c’est pourquoi cet apprentissage a aussi été celui de la seule expérience, sans apport théorique, et sans formalisation des savoirs acquis. Cet état de fait, difficile à éviter, a à son tour constitué une carence et un frein vers une maturité accrue et acquise plus rapidement, et à une meilleure compréhension des obligations métiers par les personnels intervenant en salle. L’enjeu de ce processus de formalisation des expériences en des cursus de formation professionnelle est celui de la meilleure qualité de l’exploitation des datacenters en France : avoir des professionnels avec des principes de qualité, sachant où ils sont dans la chaine de production de valeur, et se sentant reconnus comme tels. Ainsi, pour un électricien, plus que d’engager les interventions éventuellement nécessaires sur l’infrastructure électrique, ce qui est souhaitable c’est que l’électricien – ou tout autre intervenant technique - adresse sa mission comme une des composantes de l’engagement de la haute disponibilité, au regard de la production informatique, et de la mise en place de la continuité de service. Le mouvement de fond est celui, plus ample et plus lent, de l’ensemble de la filière métier vers une maturité accrue. Nous devrions pouvoir nous comparer aux autres industries, avec surtout les mêmes standards de qualité de production, et atteindre le toyotisme. Qu’est-ce à dire ? Il nous faut faire dès maintenant, ou dans un avenir le plus proche, du lean management appliqué à l’exploitation, dans lequel les équipes opérationnelles entre elles déterminent les chemins les plus qualitatifs et les moins couteux. A date, il n’y a pas pourtant pas dans les datacenters de personnes qui soient les responsables de la qualité dans la gestion de l’exploitation, et dans son optimisation. Nous pensons que le besoin de fond que doit couvrir une offre de formation professionnelle est d’accompagner, structurer et amplifier ce phénomène pour arriver au lean management dans l’exploitation, justement. Philippe Luce 28 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°648 • Janvier 2018

LES FORMATIONS EN MAINTENANCE DOSSIER SYNDICAT SNCT Publications : une formation dédiée à la maintenance des équipements sous pression La structure, SNCT publications issue du SNCT, Syndicat National de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance Industrielle édite les Codes français de Construction permettant de fabriquer des équipements : récipients sous pression, tuyauteries industrielles, canalisations de transport, conduites forcées, réservoirs de stockage et générateurs de vapeur ou d’eau surchauffée. Tout naturellement, elle propose des stages de formation continue spécifique sur l’utilisation et la compréhension de ces Codes. Maintenance & Entreprise : Quelles sont vos formations continues sur la maintenance ? SNCT publications : Avec la publication en décembre 2015 du CTM Maintenance ESP (Équipements Sous Pression), nous proposons aux utilisateurs de cet ouvrage, un accompagnement avec une formation de deux jours. Le CTM Maintenance ESP propose un ensemble de recommandations relatives à la maintenance des équipements sous pression aériens fixes, quelle que soit la réglementation applicable, construits conformément à un référentiel technique reconnu (CODAP Divisions 1 & 2, CODETI Division 1, ASME Section VIII Divisions 1 & 2, ASME B31.1 et B31.3, EN 13445, EN 13480, ...) et exploités dans les conditions pour lesquelles l’équipement a été conçu et réalisé. Les équipements pris en compte peuvent être soumis aux exigences de la réglementation française relative à l’exploitation des équipements sous pression (non nucléaire). Dès 2018, une formation complémentaire sera également proposée pour le suivi en service. Ces deux formations sont dispensées sous forme de stages collectifs ou en intra entreprise. M&E : Quelles sont les compétences demandées ? S.P. : Ces formations sur le CTM Maintenance ESP s’adressent à un public ayant des connaissances notamment dans l’un ou plusieurs des domaines ci-après : • Métallurgie, • Conception et calcul d’équipements sous pression, • Fabrication des équipements sous pression, • Examen non destructif (visuel, ressuage, radiographie,…) • Application de la réglementation relative au suivi en service des équipements sous pression, • Inspection en service d’équipement sous pression, • Procédés industriels nécessitant des équipements sous pression (pétrole et gaz, nucléaire, chimie…) … Les stagiaires occupent principalement des postes d’ingénieurs ou techniciens de bureaux d’études ou des services fabrication, méthodes et contrôle-inspection ; ils peuvent être également responsables de service de maintenance, inspecteurs de maintenance, installation sur site… © Shutterstock Les travaux de maintenance sur les équipements sous pression peuvent être effectués dans de multiples secteurs comme la chimie et l’agroalimentaire. M&E : Quels sont les objectifs pédagogiques de ces formations ? S.P. : Comprendre la structure du CTM Maintenance ESP et savoir trouver les MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°648 • Janvier 2018 I29

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com