Views
4 years ago

Maintenance & Entreprise n° 648

  • Text
  • Maintenance
  • Entreprise
  • Solutions
  • Janvier
  • Lubrifiants
  • Formations
  • Industrielle
  • Formation
  • Pression
  • Industriels
Les formations en maintenance p.27

SOLUTIONS FUCHS, votre

SOLUTIONS FUCHS, votre partenaire en graissage Nec minus feminae quoque Nec minus feminae quoque Depuis 85 ans, FUCHS accompagne avec sa gamme de graisses RENOLIT ® les secteurs d’activité les plus exigeants : 1 ère monte Automobile, Ferroviaire, Sidérurgie, Cartonnerie-papeterie, Electroménager, Textile, Plasturgie, Roulementiers, Constructeurs de machines, ... Pour vos besoins, contactez nos spécialistes en applications industrielles. www.fuchs-oil.fr 20 IMAINTENANCE & ENTREPRISE • N°648 • Janvier 2018

FOCUS SUR LA MAINTENANCE DES APPAREILS SOUS PRESSION SOLUTIONS générateur de vapeurs). Edité en 2015, il est principalement basé sur l’expertise des membres du groupe de travail regroupant les principaux acteurs concernés (fabricants, exploitants, organismes habilités, centres techniques). Notre syndicat comprend une centaine d’entreprises adhérentes et une quarantaine de membres associés. M&E : Comment vos adhérents se répartissent-ils selon les secteurs d’activité ? Que représentent les professionnels de la maintenance industrielle chez vos adhérents ? A.D.R : Nos entreprises sont multi sectorielles : nos adhérents ont en moyenne 63 % de leur activité dans le domaine pétrolier, 50 % dans le domaine chimie, 45 % en agroalimentaire, 24 % en pharmacie, 46 % en nucléaire, 19 % en papeterie, 31 % en BTP, et 68 % sont également présents dans d’autres secteurs. Quant aux professionnels de la maintenance industrielle qu’elle soit en activité principale ou complémentaire, ils représentent 60 % de nos adhérents. M&E : Quelle est votre actualité ? A.D.R : L’actualité du moment est, d’une part, l’adaptation aux exigences réglementaires, de sécurité et de sûreté ainsi qu’une réflexion importante sur l’avenir de nos professions. A ce propos et afin de sensibiliser nos industriels et nos donneurs d’ordres sur les problématiques de demain et d’assurer une parfaite adaptation intégrant les technologies nouvelles, le SNCT organise un Forum les 17 et 18 mai prochain à Strasbourg. L’objectif est de faire un état des lieux et de sensibiliser l’ensemble des acteurs sur l’état actuel de l’offre française dans ce domaine et de souffler un vent d’optimisme quant à son adaptation future ; qu’il en soit de la place de l’Homme dans nos métiers ou de l’intégration pertinente de toute technologie innovante dans l’Entreprise. Autre fait marquant dans notre organisation, la nomination d’un nouveau Président du Comité Technique le 5 décembre dernier pour un mandat de 3 ans. Guy Cromer, Directeur Technique chez Fives Nordon succède ainsi à Patrick Verrier ; également de la société Fives Nordon, nul doute que la continuité sera assurée dans cette mission stratégique pour le syndicat et ses adhérents. M&E : Quels sont les enjeux de la maintenance des équipements sous pression ? A.D.R : Nous devons répondre aux exigences sans cesse croissantes de nos principaux donneurs d’ordres en termes de compétence, de sécurité, d’efficacité, de délai et de coût d’intervention. La formation des hommes, l’intégration de la sécurité, l’organisation optimale des équipes, l’utilisation des technologies « Nous devons répondre aux exigences sans cesse croissantes de nos principaux donneurs d’ordres en termes de compétence, de sécurité, d’efficacité, de délai et de coût d’intervention. » nouvelles (ex : réalité virtuelle augmentée) constituent les principaux vecteurs sur lesquels nous devons nous focaliser et nous appuyer afin de répondre efficacement à la demande et préserver ainsi l’excellence de l’offre française. Parmi les nombreux défis, figurent la maintenance de l’outil productif industriel et les enjeux de sécurité liés aux risques relatifs à la pression. Concernant l’industrie nucléaire, les risques sont ainsi liés à la pression mais également à la radioprotection. En outre, l’exploitant connait des enjeux de coûts : l’objectif est d’immobiliser l’équipement en maintenance le moins de temps possible. Par ailleurs, les enjeux de formation, les techniques de fabrication des équipements sous pression neuf ne sont pas similaires aux réparations qui peuvent être utilisées en maintenance. La maintenance des équipements sous pression fait appel à un savoir-faire particulier des professionnels de chaudronnerie et des tuyauteurs. M&E : Sur quels points de vigilance les professionnels de la maintenance industrielle doiventils être attentifs ? A.D.R : Les points de vigilance concernent la coordination en termes d’évaluation réglementaire. Si la réglementation doit être appliquée, les professionnels de la maintenance doivent trouver un consensus avec les organismes habilités qui évaluent la conformité réglementaire. Ils doivent pérenniser le savoir-faire, entretenir et transmettre les compétences ainsi que s’informer sur les évolutions réglementaires. Cela doit se faire avec le respect d’un cahier des charges concernant la sécurité des personnes et des biens. M&E : Quelles sont les techniques moins courantes utilisées pour la maintenance des équipements sous pression ? A.D.R : Par exemple, les interventions peuvent être effectuées avec application de matériaux composites sur des zones corrodées de tuyauterie. Autre solution envisageable : la technique des bouchons glacés. Elle consiste à isoler un tronçon de tuyauterie sur lequel le professionnel de la maintenance intervient. Par ailleurs, pour une zone corrodée à l’intérieur d’une tuyauterie, un rechargement par soudage peut être effectué à l’extérieur de la paroi de la tuyauterie au droit de la zone corrodée. Ces techniques moins communes sont plus adaptées à certaines configurations de réparation. Toutes sont décrites dans le CTM Maintenance des ESP permettant ainsi d’accompagner les industriels dans cet enjeu majeur que représente le suivi en service des Equipements Sous Pression. Propos recueillis par Valérie Brenugat MAINTENANCE & ENTREPRISE • N°648 • Janvier 2018 I21

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com