Views
1 year ago

Maintenance & Entreprise n° 628

  • Text
  • Solutions
  • Mise
  • Travail
  • Groupe
  • Permet
  • Ainsi
  • Produits
  • Gmao
  • Gestion
  • Maintenance
Spécial maintenance expo 2012

Actualités Perspective

Actualités Perspective > Les Français croient encore dans l’industrie française A l’occasion de son bicentenaire, le groupe Fives a sondé les Français sur leurs perceptions de l’industrie et des usines françaises. Menée par l’Ifop, cette étude iconoclaste montre que 73 % des Français ont confiance en l’avenir de notre industrie. Loin de se laisser parasiter par les discours ambiants, plutôt moroses et négatifs, les Français interrogés dans l’étude témoignent d’une perception réaliste et lucide des forces et faiblesses de l’industrie française. Si 65 % des Français sont conscients que l’industrie n’est pas un secteur économique aujourd’hui attractif pour les jeunes et 68 % qu’elle n’est pas compétitive par rapport aux autres pays, 54 % estiment qu’elle est respectueuse des contraintes environnementales actuelles. L’énergie, l’industrie aéronautique etaérospatiale, l’industrie pétrolière et l’industrie de la défense sont les secteurs jugés les plus stratégiques pour le pays.Les Français gardent une perception relativement positive de l’usine et de son apport technologique : 86 % d’entre eux considèrent que les usines concentrent beaucoup de technologies ; 82 % estiment qu’elles font partie du patrimoine français et qu’elles sont un lieu de création de valeur. Autres données rassurantes : les Français ont une vision positive des acteurs et des valeurs liées àl’usine : l’innovation (95 %), le travail (90 %), l’ingénieur (90 %), l’entreprise (90 %), l’ouvrier (81 %) et l’usine (61 %) sont des termes connotés positivement pour une très large majorité de Français. Cet attachement fort à l’industrie se traduit également dans les perceptions réalistes et lucides qu’affichent les Français sur les problématiques sociales : si 65% considèrent que les ouvriers ont des conditions de travail meilleures que par le passé et 70 % qu’ils ont des métiers qualifiés, 63 % estiment à l’inverse que les ouvriers n’ont pas de bonnes relations avec leur encadrement. Renouveler le discours sur l’industrie C’est l’un des enseignements les plus surprenants de l’étude : les Français ont soif d’information sur le monde industriel. 86 % d’entre eux estiment que les usines sont trop méconnues. 62 % s’estiment même mal informés et près de 80 % expriment leur souhait d’être mieux informés. D’ailleurs, certains résultats de l’étude, en apparence paradoxaux, sont justement la conséquence directe de ce déficit d’informations sur le monde industriel. « Les Français ne sont pas satisfaits de l’information qu’ils reçoivent », commentait Frédéric Sanchez, Président du directoire de Fives.« Ces résultats nous obligent à valoriser davantage nos métiers, nos savoir-faire, notre histoire et à réapprendre à rouvrir les portes de l’usine. » Les Français demandent un autre discours sur l’usine, plus proche de leurs préoccupations et qui s’éloigne du « prêtà-penser » médiatique et politique. Près de 70 % estiment que les politiques ne parlent pas assez de l’industrie et de la ré-industrialisation en France (malgré les discours de campagne électorale). L’industrie française a de l’avenir Pour les Français, l’usine de demain doit être innovante (88 %), tournée vers l’international (85 %), économe en énergie (81 %), propre (77 %) et sûre (74 %). Si 81 % des Français considèrent que l’industrie française est aujourd’hui en perte de vitesse, 86 % pensent qu’elle a de l’avenir si elle mise sur les industries de pointe. De même, 81 % des Français estiment que l’industrie ne peut pas s’envisager sans une dimension internationale. « Ces résultats sont une bonne surprise. Les Français l’ont bien compris : l’innovation et l’international demeurent les deux leviers majeurs pour surmonter les crises et renouveler nos industries. », explique M. Sanchez. Au final, 73 % des Français ont confiance en l’avenir de l’industrie hexagonale. La santé et la sécurité sont les premières valeurs qu’une usine devrait respecter (29 % des Français citent ces deux items en premier lieu, devant la protection de l’environnement, 14 %). Par ailleurs, une très large majorité de Français (77 %) pensent que l’usine « propre » est possible dès aujourd’hui en France. Son premier objectif : éviter tout rejet toxique (64 % en première citation ; 81 % sur le total des citations). Fives, 200 ans d’histoire industrielle Au cœur de l’écosystème des grandes entreprises industrielles, Fives conçoit depuis 2 siècles les équipements de procédés, les ateliers ou les lignes de production complètes, partout dans le monde. « Depuis 200 ans, nous misons sur l’alliance entre innovation et dimension internationale pour nous développer. Les pays qu’on dit aujourd’hui émergents (Chine, Inde, Brésil…), nous leur fournissions des ponts, des locomotives et des sucreries il y a… 150 ans ! C’est cette histoire qui nous rend optimiste pour l’avenir : l’industrie se renouvelle en permanence. », confie Frédéric Sanchez. « La question de la formation est centrale. Toutes les industries souffrent aujourd’hui de ne plus trouver de jeunes qualifiés sur certains métiers ; il y a un net décalage entre les besoins réels des industriels etla formation des jeunes. Actuellement, les industriels n’hésitent pas à prendre directement en charge ces questions et dispensent des formations spécialisantes pour adapter le savoir-faire de leur opérateurs aux besoins : chez Fives, nous avons par exemple créé des écoles de formation dédiées à certains métiers. » 12 Octobre-Novembre-Décembre 2012 – N°628

CARL SOURCE : toute l’énergie d’une GMAO libérée ! CARL SOURCE Un nouveau progiciel, une nouvelle technologie pour la gestion de vos équipements En 1985, nous lancions un des tous premiers logiciels de GMAO. Plus que jamais spécialistes de ce domaine, nous sommes aujourd’hui 1 en France * . Plus de 25 ans d’expérience nous ont amenés à créer une toute nouvelle génération de progiciel : CARL Source. Avec son architecture native internet (Web 2.0), CARL Source concilie les exigences technologiques de dernière génération (Java, XML, Web Services, SOA…) aux préoccupations métiers des utilisateurs. CARL Source bénéficie d’une interface 100% web, intuitive et extrêmement paramétrable. Du monoposte aux réseaux les plus sophistiqués, CARL Source a été optimisé pour fonctionner avec les plus grands standards informatiques (BEA, BusinessObjects, Microsoft, Oracle, SAP...) mais aussi au sein d’architectures 100% Open Source. En plus de la gestion de maintenance classique, CARL Source a l’objectif de prendre en charge l’intégralité des processus financiers, techniques, réglementaires, qualités et patrimoniaux associés aux équipements de l’entreprise. Pour cela, CARL Source est proposé en plusieurs versions métier : Factory (équipements industriels et techniques), Facility (immobilier et patrimoine), Santé (hôpitaux), Transport (bus, métro, train, infrastructures)… La nouvelle version de CARL Source intègre également un Système d’Information Géographique (gestion des plans, géo-localisation) et des solutions de mobilité encore plus performantes. CARL Software, c’est plus de 25 ans d’expérience au service de la maintenance, des milliers d’utilisateurs et un niveau de service maximal qui font la différence. www.arbonne-laurencin-ssii.com - V0210 * Comparaison des CA France des sociétés spécialisées en GMAO, publiés au15/02/2010. Avec CARL Software, choisissez la sécurité du 1 *. Pour nous joindre, composez le : 0811 88 77 88 Prix Appel Local d’un poste fixe N°1 EN FRANCE www.carl-software.fr En France, agences sur Paris et Lyon. Dans le monde, Octobre-Novembre-Décembre agences en Allemagne, Canada, 2012 Espagne, – N°628 Etats-Unis, Italie.

Maintenance et entreprise - Découvrez la revue en version digitale

Pour vous abonner, joindre la rédaction, communiquer dans la revue ou simplement avoir plus d'informations sur votre métier, rendez-vous sur notre site internet :

www.maintenance-entreprise.com